Le contexte de l’outil d’évaluation de Healthy Diversity

UTILISER ET TRANSMETTRE LA BONNE PRATIQUE

A travers l’Europe, nous trouvons un large éventail de publications décrivant les bonnes pratiques dans le cadre des efforts sociaux, professionnels et éducatifs, qu’ils soient dans les services de santé, dans les milieux culturels, etc. Notre objectif principal est de ne pas « réinventer la roue » à plusieurs reprises.  En décrivant et en diffusant les bonnes pratiques, nous pouvons faire un bon usage rationnel des expériences positives et des résultats d’un contexte à l’autre.

Malgré tout, ce processus de transfert semble échouer dans bien des cas. Les résultats attendus et l’effet souhaité ne se manifestent pas vraiment dans le nouveau contexte. Nous nous rendons alors compte que le processus de transfert n’est pas si simple, et nous pouvons même avoir tendance à refuser les bonnes pratiques, qui ne peuvent apparemment pas être transformées dans notre contexte et nos objectifs particuliers.

On peut se demander s’il est possible de transférer les bonnes pratiques, et cette question est précisément à la base de la manière dont nous avons choisi de présenter les bonnes pratiques dans le cadre du projet HEALTHY DIVERSITY. Si les bonnes pratiques ne peuvent être transférées qu’à partir d’une description générale du cadre, rappelons que nous ne connaissons pas les éléments spécifiques et les instruments méthodologiques qui ont conduit aux résultats positifs. Nous manquons de connaissances sur l’interaction entre le groupe cible concerné, les interactions spécifiques entre les différentes méthodes et les conditions contextuelles particulières qui ont produit le terrain propice à ces résultats. En outre, dans de nombreux cas, nous ne savons pas si les bonnes pratiques ont un effet à long terme et durable.

Sur la base de ces expériences, nous décrivons un certain nombre de bonnes pratiques issues du projet HEALTHY DIVERSITY à partir d’une analyse – et d’un outil d’évaluation qui peut fournir des informations sur les raisons, comment et à partir de quels critères une bonne pratique spécifique a donné des résultats positifs et l’effet souhaité dans le contexte et pour le groupe cible. Avec cette approche, nous espérons rendre les bonnes pratiques opérationnelles et transférables.