A propos de Healthy Diversity

Les demandes en terme de santé sont devenues de plus en plus diverses : cela est dû à la diversité des patients ayant accès aux services et donc aux nouvelles préoccupations auxquelles les professionnels de santé sont confrontés. Cette diversité se manifeste de manière quotidienne à travers : les différentes pratiques et type de communication (gestuelle, habitudes alimentaires, contraception, jeûne, expression des sentiments, concepts liés au corps). Lorsque les professionnels de la santé ne sont pas formés et sensibilisés à ces questionnements, ces défis peuvent amener à des refus de traitement, à des traitements sous évalués ou encore à de mauvais traitements et potentiellement à des comportements discriminatoires.

Trois besoins de formation ont été identifiés:

Le développement des compétences interculturelles

w

Réduire les problèmes liés à la barrière de la langue

Des méthodologies pour responsabiliser les patients en fonctions de leurs différents besoins

L’objectif principal du projet Healthy Diversity est d’améliorer les compétences des professionnels de la santé ainsi que des institutions en termes d’appréhension des différents besoins des patients en provenance de diverses cultures et ce afin de réduire les obstacles d’accès aux services de santé ainsi que les potentielles formes de discriminations pouvant naître de l’incompréhension mutuelle.

Public cible

Nos outils sont adressés aux publics suivants:

Les professionnels de la santé travaillant avec des patients d’origines culturelles diverses

Managers et responsables des services de santé

Institutions éducatives pour les professionnels de santé

La méthodologie des incidents critiques pour Healthy Diversity

La méthode des incidents critiques développée par Margalit Cohen-Emerique, psychologue sociale française, est principalement utilisée dans le secteur social et n’est de ce fait peu répandue dans le secteur de la santé.
Malgré cela, cette méthode peut s’avérer très intéressante en l’abordant à travers deux perspectives. Tout d’abord, tel un outil de diagnostic, elle permet de détecter de manière concrète l’impact des différences culturelles sur le travail d’un professionnel de santé. Puis, tel un outil de gestion de conflit, elle permet d’explorer les solutions à adopter lors d’un conflit dans le plus grand respect des deux points de vus. Nous pensons en effet que l’utilisation de cette méthode peut être gratifiante lors des formations visant le secteur de la santé (déjà testée par Elan Interculturel) à un niveau international. Cependant, nous envisageons également d’introduire des changements si besoin. De cette manière notre travail ne consiste pas seulement dans l’utilisation d’une méthodologie déjà existante avec un nouveau public cible mais contient une dimension critique sur les limites de la méthode dans ce nouvel environnement afin de procéder à de légers changements qui permettront d’en exploiter le mieux possible le potentiel.