Conference finale Budapest – Le Patient du Nouveau Millénaire

L’événement final HEALTHY DIVERSITY combine une Conférence Interdisciplinaire et Internationale (2-3 juillet) pour explorer les divers espaces intersectionnels de la médecine, l’anthropologie et la migration et trois jours de formation (4-5-6 juillet) qui permettront aux participants de se familiariser avec la méthodologie Healthy Diversity et la formation.

Lieu:  Conference Center of the Central European University, Kerepesi út 87, 1106, Budapest.

Le Patient du Nouveau Millénaire : Une Conférence Interculturelle Internationale

2-3 July 2018 – La conférence est en anglais et hongrois (traduction simultanée)

Pourquoi une conférence à ce sujet ?

Nous sommes bien avancés dans le 21ème siècle. En regardant en arrière, 20 années, la distance qui nous sépare du dernier millénaire semble déjà énorme et grandit de jour en jour. Tout change rapidement dans nos sociétés et ces changements impliquent des conséquences dans notre compréhension de la santé, de la guérison et sur ce que nous attendons d’un système de santé.  La ligne fine séparant la médecine des autres disciplines en général et particulièrement des sciences sociales, tend à disparaitre de plus en plus. Sous prétexte de présenter un projet européen autour du sujet de « Healthy Diversity » nous proposons de visiter trois zones frontalières sur la médecine, nous pensons que le développement de chacune aura un impact important dans la rencontre entre patients et médecins dans un futur proche.  Nous aborderons les thèmes suivants:

  • Médicalisation de la société – Démédicalisation de la médecine

Médicalisation, ce phénomène bien connu, en premier décrit par l’autrichien philosophe Ivan Illich au milieu des années 1970, est plus actuel que jamais de nos jours. D’un autre côté, dû aux nombreux changements dans nos sociétés (comme la démocratisation du savoir et l’individualisation) les patients souhaitent garder plus de contrôle sur leurs corps dans les établissements de santé schématisés et industrialisés. De plus, les approches réductionnistes biomédicales semblent faillir à satisfaire les besoins humanistes de ces patients. Ces tendances opposées créent une tension tangible provoquant de nouvelles réponses sur la scène médicale autant que sur la scène non-médicale.

  • Sociétés malades : inégalités et santé dans des sociétés de bien-être

Il est bien connu que le statut socio-économique (SSE) ou les conditions socio-culturelles (CSC) ont un grand impact sur le statut de la santé d’une population donnée. Pourtant, de nouvelles formes d’inégalités sont apparues dans ce nouveau millénaire, dû aux processus de globalisation (répartition des risques, différents schémas migratoires, changements climatiques), autant que les avancées technologiques (pauvreté digitale, raréfaction des relations sociales), et représentent de nouveaux défis pour la médecine. Les études ont démontré de manière convaincante que l’inégalité comme telle bloque l’évolution des conditions de santé à un niveau sociétal. La recherche démographique, écologique et politique questionne catégoriquement la possibilité de la durabilité dans un futur proche à moins que l’on intervienne sur les inégalités. Le domaine de la médecine aussi ne peut plus se permettre d’ignorer ces questions.

  • Diversité saine ou malsaine ? À propos de la diversité culturelle dans les domaines de la santé

Rencontrer un docteur est presque toujours un moment sensible pour nous tous car cela peut avoir un impact direct sur notre bien-être. Cette rencontre implique au moins trois parties : l’établissement, le docteur et le patient. Il est de plus en plus fréquent que les trois acteurs représentent des identités socioculturelles différentes. Bien que les protocoles de plus en plus mécaniques utilisés dans le système de la santé l’ignorent, les relations interpersonnelles ont un rôle important dans le processus de guérison.  Mais qu’arrive-t-il quand un patient et un professionnel de la santé ne se comprennent pas ? Comment établir une confiance nécessaire si les acteurs dans le meilleur des cas ignorent le monde dans lequel vit chacun, dans le pire des cas s’ils sont pleins de stéréotypes et préjugés ? Les différentes initiatives abordent ce problème dans tout l’Europe, (formations interculturelles pour professionnels de la santé, Respect des Migrants dans les Hôpitaux, EquiHealth – IOM, Nowhereland, etc.), mais il y a toujours de la place pour l’imagination et l’innovation dans ce domaine.

Mis à part ces trois thèmes, nous présenterons toutes les ressources de projet pédagogique développées par les partenariats comme les bonnes pratiques des pays partenaires.

Le format de la conférence inclura des interventions et des échanges, permettant aux participants de participer activement aux débats.

– Télécharger le programme détaillé de la Conférence

Enregistrement de la conférence en : anglais

Formation internationale sur les intersections de la Santé et de la Société

4-5-6 juillet 2018 – La formation est en anglais

Télécharger la brochure de la formation

La méthodologie Healthy Diversity

Les activités du projet se basent sur la méthode d’Incidents Critiques développée par la socio-psychologue française Margalit Cohen-Emerique, proposant une stratégie inventive pour recouvrir l’ensemble des normes, valeurs et comportements culturels que les gens appartenant à la même culture ont tendance à prendre pour acquis (ex. rôles de genre, rationalité, idées sur des concepts comme la vie ou le bien-être).  A travers l’apparition souvent négative d’un brouillard émotionnel autour de l’incompréhension interculturelle, cette méthodologie aide à devenir davantage conscient de l’illusion de notre propre neutralité culturelle et nous invite à explorer les cadres de références culturels d’une manière plus objective, ouvrant une marge de manœuvre à la négociation où le préjugé a un moindre rôle à jouer.